Coups de pelle dans les Landes : le département envisage de porter plainte contre Allain Bougrain-Dubourg

Un Landais donne un coup de pelle au président de la Ligue de protection des oiseaux (LPO), le 9 novembre 2015, à Audon (Landes).
Un Landais donne un coup de pelle au président de la Ligue de protection des oiseaux (LPO), le 9 novembre 2015, à Audon (Landes). (GAIZKA IROZ / AFP)

Le département dirigé par Henri Emmanuelli (PS) étudie "les voies juridiques les plus adaptées" et prendra sa décision rapidement, après l'altercation entre un habitant armé d'une pelle et les militants de la LPO, lundi matin.

Les Landes contre-attaquent. Après l'altercation, lundi, entre un Landais armé d'une pelle et des militants de la Ligue de protection des oiseaux (LPO), le département a annoncé, jeudi 12 novembre, qu'il envisageait de porter plainte contre la LPO.

"Suite à la dernière opération de braconnage médiatique dans les Landes du héros mercantile Allain Bougrain-Dubourg, le département des Landes se réserve la possibilité d’intenter une action en justice pour l’atteinte portée à l’image des Landes et des Landais", indique le communiqué de presse.

"Ce serait bien qu'il porte plainte", réagit la LPO

"Nous étudions très sérieusement les voies juridiques possibles, pour déterminer laquelle est la plus adaptée à cette situation", précise à francetv info le service de communication des Landes. Au final, "c'est Henri Emmanuelli qui prendra la décision" dans les prochains jours. Le président (PS) du conseil départemental avait déjà dénoncé le "braconnage médiatique" de la LPO l'an passé sur son blog.

En face, la LPO ironise. "Ce serait bien qu'il porte plainte, réagit dans les colonnes de Sud Ouest Yves Verilhac, directeur général de l'association. Les braconniers donnent une très mauvaise image des Landais."