Violences dans une boutique de Booba : la condamnation du rappeur Rohff à cinq ans de prison confirmée en appel

Le rappeur Rohff, le 29 septembre 2017, lors de son procès en première instance pour les violences commises dans une boutique du rappeur Booba.
Le rappeur Rohff, le 29 septembre 2017, lors de son procès en première instance pour les violences commises dans une boutique du rappeur Booba. (LIONEL BONAVENTURE / AFP)

La justice a demandé l'incarcération immédiate du rappeur pour ces violences commises en 2014.

Retour à la case prison. La cour d'appel de Paris a confirmé, jeudi 6 juin, la condamnation à cinq ans de prison du rappeur Rohff pour des violences aggravées commises en 2014 dans la boutique parisienne de son rival Booba. La justice a ordonné son incarcération immédiate.

L'interprète de Qui est l'exemple ? avait été condamné à cette même peine en première instance, en octobre 2017, mais n'avait alors pas été écroué. "Vous devez gagner la maison d'arrêt", lui a annoncé la présidente de la cour d'appel, avant que les gendarmes s'approchent pour le menotter.

Le 21 avril 2014, Rohff était entré accompagné de plusieurs hommes dans le magasin Ünkut, boutique de la marque de vêtements fondée par le rappeur Booba, située dans le quartier parisien de Châtelet. Dans un déchaînement de violence, le groupe avait roué de coups un jeune vendeur en l'abandonnant dans un état critique, avait assommé un autre employé avec une caisse enregistreuse et détérioré la boutique.

Vous êtes à nouveau en ligne