Chambon : le quotidien des habitants bouleversé

FRANCE 3

Les grands moyens ont été employés pour contourner la fermeture du tunnel du Chambon en Isère. Un pont aérien a été mis en place.

La route reliant Grenoble à Briançon est toujours coupée à cause d'un pan de montagne qui menace de s'écrouler au-dessus du tunnel du Chambon (Hautes-Alpes). Un calvaire pour les habitants qui testent depuis hier, lundi 6 juillet, les déplacements en hélicoptère.

Ce mardi, ils étaient une quinzaine à attendre une navette au départ de La Grave pour se rendre au travail. Céline habite la commune et travaille dans une agence immobilière aux Deux-Alpes. Désormais, sa journée commence par un trajet en hélicoptère. La traversée dure deux minutes, juste le temps de survoler le lac et cette montagne qui s'obstine à ne pas tomber. 

Le système D 

La vue est belle, mais le plaisir des yeux est une mince compensation. À l'arrivée, il faut encore trouver un moyen de rejoindre les Deux-Alpes. La solidarité se met en place : covoiturage et stop sont devenus monnaie courante.

En raison de la fermeture du tunnel du Chambon, le quotidien de Céline est perturbé depuis trois mois. Des retards, parfois même des absences au travail, mais sa patronne fait preuve de compréhension. La Grave, qui vit du tourisme a déjà fait une croix sur la saison d'été. Ses habitants, coupés du monde, s'inquiètent désormais pour l'hiver prochain. Leur espoir : que la montagne tombe enfin.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne