Centre-Val de Loire : un employé de la SNCF sauve un passager happé par un train

Un aide chef d\'escale a sauvé un homme happé par un train, vendredi 3 mars 2017 en gare de Vierzon (Cher).
Un aide chef d'escale a sauvé un homme happé par un train, vendredi 3 mars 2017 en gare de Vierzon (Cher). (MAXPPP)

La victime, qui est tombée au moment de descendre vendredi, a plusieurs fractures au bassin, mais "ses jours ne sont pas en danger", précise "Le Berry Républicain", mardi

Le drame a été évité de peu. Un employé de la SNCF travaillant en gare de Vierzon, dans le département du Cher, a raconté au journal Le Berry Républicain le sauvetage d'un homme happé par un train. Philippe Freyermouth, aide chef d’escale, était à son poste, vendredi 3 mars au soir, quand un homme d'une cinquantaine d'années est descendu d'un train qui n'était pas encore à l'arrêt. Déstabilisé par la vitesse, l'homme a alors perdu l'équilibre et est tombé dans l'espace situé entre le quai et les rames. Le marchepied lui passe sur le corps. 

"Je lui ai pris les bras et j’ai tiré"

"J’ai tout de suite, appelé, par radio, pour tout stopper, c’est la mesure d’urgence. Après, je lui ai pris les bras et j’ai tiré pour éviter qu’il ne se fasse couper en deux", raconte Philippe Freyermouth au Berry Républicain, ajoutant qu'il criait à la victime de plier les jambes pour lui éviter de passer sous le train. 

Le sauvetage est finalement un succès. A l'arrêt du train, de nombreuses personnes sont venues aider pour évacuer la victime des voies. "Il avait une vilaine blessure au dos", raconte l'employé de la SNCF. Le cinquantenaire a ensuite été transporté à l'hôpital. Il a plusieurs fractures au bassin, mais "ses jours ne sont pas en danger", précise Le Berry Républicain.

Vous êtes à nouveau en ligne