Carambolage mortel en Isère : un gendarme condamné à trois ans de prison, dont 18 mois avec sursis

Bourgoin-Jallieu (Isère).
Bourgoin-Jallieu (Isère). (GOOGLE MAPS)

Arrêté en état d'ivresse avec 2,54 grammes d'alcool par litre de sang, il avait provoqué mardi un carambolage mortel où deux retraités avaient perdu la vie.

Un gendarme de 35 ans a été condamné à trois ans de prison dont 18 mois avec sursis pour homicides involontaires après avoir provoqué un carambolage dans lequel deux personnes sont décédées mardi soir à Bourgoin-Jallieu en Isère alors qu'il conduisait en état d'ébriété, rapporte France Bleu Isère vendredi 1er mars.

"Je n'avais pas l'impression d'aller vite"

Le gendarme a plaidé coupable jeudi devant le tribunal correctionnel de Bourgoin-Jallieu. Il conduisait en état d'ivresse avec 2,54 grammes d'alcool par litre de sang et à une vitesse supérieure à 120 km/h sur une route limitée à 90 km/h, après avoir passé un après-midi à boire avec des amis gendarmes, tous en permission.

Cet après-midi-là, le gendarme est en vacances. "On était bien...", a-t-il expliqué, avant de s'effondrer en larmes : "C'est une catastrophe, je demande pardon aux familles des victimes." Pourquoi avoir repris le volant après avoir bu trois litres de bière, avec à son bord son ami et son fils et sa propre fille de 8 ans ? "Je n'avais pas l'impression d'aller vite. J'ai vu trop tard que les voitures devant moi étaient à l'arrêt", raconte-t-il.

La fille aînée du couple de septuagénaires morts dans l'accident s'est exprimée devant le tribunal. "Je me demande s'il a conscience de ce qu'il a fait. Pour moi et mes frères, se retrouver devant ce tribunal alors qu'on devrait veiller nos parents morts, c'est une violence supplémentaire."

Vous êtes à nouveau en ligne