Le convoyeur de fonds disparu lundi à Aubervilliers interpellé à Amiens

Le convoyeur de fonds qui a disparu le 11 février 2019 à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis).
Le convoyeur de fonds qui a disparu le 11 février 2019 à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis). (PREFECTURE DE POLICE DE PARIS)

Il est soupçonné d'avoir détourné son propre fourgon, avec trois millions d'euros à l'intérieur.

Le convoyeur de fonds disparu lundi 11 février à Aubervilliers a été interpellé à Amiens mardi, a appris franceinfo de source policière. Il est soupçonné d'avoir détourné son propre fourgon de transports de fonds lundi matin vers 6 heures. Ce dernier a été retrouvé vide de l'argent qu'il transportait, pour un préjudice de trois millions d'euros. L'arrestation s'est déroulée à 17h05 près de la gare d'Amiens, sans violence et il n'y a pas eu d'échange de tirs. Au cours de l'opération, une femme a également été interpellée, et mise en cause en qualité de complice. Tous les deux ont été placés en garde à vue. "Une forte somme d'argent, dont le décompte en cours, a été saisie", précise mardi soir le parquet de Bobigny.

Appel à témoins

La police avait lancé mardi après-midi un appel à témoins pour le retrouver, diffusant son nom et son signalement. Il mesure "entre 1,75 et 1,80 m", a des "cheveux bruns, des yeux marron et une corpulence athlétique", avait précisé la préfecture de police dans son communiqué, ajoutant qu'il était "susceptible d'être armé et dangereux".

Lundi, à 6 heures, cet employé de la société Loomis avait déposé deux de ses collègues près d'une agence Western Union, à Aubervilliers. À leur retour, le véhicule avait disparu. Le convoi avait été retrouvé à quelques rues de là, les portes ouvertes. À l'intérieur, soixante sacs de billets se sont volatilisés, tout comme le convoyeur de fonds.

Vous êtes à nouveau en ligne