Bijoutier de Nice : Stephan Turk plaide la légitime défense

France 2

Le procès de Stephan Turk, bijoutier niçois qui avait abattu un braqueur en 2013, s'est ouvert ce lundi 28 mai. L'homme plaide la légitime défense.

Stephan Turk attend ce moment depuis cinq ans. À partir de ce lundi 28 mai, le bijoutier niçois peut enfin s'exprimer devant la Cour d'assises des Alpes-Maritimes. Son procès pour homicide volontaire et détention illégale d'une arme s'est ouvert. Le 11 septembre 2013, deux hommes cagoulés et armés d'un fusil à pompe font irruption dans la bijouterie. Ils s'en prennent violemment au commerçant et raflent deux kilos de bijoux d'or et 12 000 €.

Des images saisissantes

La scène du braquage dure 2 minutes et 43 secondes : les images impressionnantes des caméras de vidéosurveillance ont été diffusées cet après-midi à l'audience. Après le vol à main armée, les braqueurs prennent la fuite sur un scooter. Stephan Turk saisit alors un pistolet semi-automatique qu'il détient illégalement et tire dans leur direction. Assis à l'arrière du deux-roues, Anthony Asli s'effondre. Placé en garde à vue, le bijoutier prétend avoir tiré à trois reprises en visant le scooter. Selon lui, il n'a fait que réagir face aux braqueurs qui le menaçaient. À l'époque, plus d'un millier de personnes manifestent en soutien au bijoutier. Stepahn Turk plaide la légitime défense, mais comparait pour homicide volontaire. Le procès doit durer jusqu'au vendredi 1er juin. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne