Bouches-du-Rhône : perquisition à la mairie d'Istres

Le maire d\'Istres, François Bernardini, en 2012.
Le maire d'Istres, François Bernardini, en 2012. (LA PROVENCE / MAXPPP)

La mairie d'Istres (Bouches-du-Rhône) a été perquisitionnée mercredi. Les gendarmes enquêtent sur une affaire de marché public conclu pour la construction de l'Hôtel de ville, inauguré en 2014.

Des gendarmes ont effectué mercredi 29 mars une perquisition à la mairie d'Istres (Bouches-du-Rhône) selon France Bleu Provence. Ils enquêtent sur une affaire de marché public conclu pour la construction de l'Hôtel de ville, inauguré en 2014.

Toute la matinée, une trentaine de gendarmes ont fouillé plusieurs services de la municipalité : urbanisme, direction générale des services, finances et le bureau du maire, François Bernardini qui était présent.

Une entreprise de BTP perquisitionnée

Les forces de l'ordre ont également perquisitionné le siège de la société SAM dans la zone industrielle d'Istres. SAM, c'est l'entreprise de travaux publics ayant obtenu le marché.

François Bernardin a été condamné en juin 2001 à 18 mois de prison avec sursis et cinq ans d'inégibilité pour abus de confiance. L'édile avait dû démissionner de son poste de maire d'Istres. Il a été réélu en 2008.