Booba : "Je pense que Rohff est mentalement atteint"

Le rappeur Booba, le 19 mai 2014, au Festival de Cannes.
Le rappeur Booba, le 19 mai 2014, au Festival de Cannes. (LOIC VENANCE / AFP)

Le rappeur sort de son silence et se confie à "Entrevue".

"Je pense que Rohff est mentalement atteint ! Il a pété les plombs. Il a besoin de cachets, d'une prescription". Depuis la bagarre dans un magasin de sa marque et l'agression d'un vendeur, aux Halles, à Paris, le rappeur Booba s'exprime pour la première fois dans la presse. Dans un entretien à Entrevue, vendredi 30 mai, il s'en prend violemment à son rival, Rohff.

Revenant sur l'agression, il dit trouver cela "lamentable, honteux, lâche, hors sujet... Pour moi, ça relève de la psychiatrie. Cette personne-là a sa place à l'hôpital psychiatrique. Je suis même prêt à lui faire son lit et préparer les perfusions". Et de poursuivre : "Je suis navré qu'un jeune innocent ait été blessé".

"On est pas toujours des gentils garçons"

La rivalité entre les deux rappeurs n'est pas nouvelle. "Dans le rap, on n'est pas toujours des gentils garçons, donc ça dérape un peu. Pour revenir sur l'anecdote, sans vouloir passer pour le bon de l'histoire, même si je le suis - et que les bons gagnent toujours à la fin - et bien moi, je suis toujours resté sur ma voie : la voie de gauche car c'est moi le plus rapide. Après, Rohff m'a manqué de respect. Moi, quand je suis sur la file de gauche, je ne te calcule pas. Je vais trop vite, tu es derrière, je ne te vois pas ! Et si tu viens me titiller, je réponds immédiatement", s'emporte Booba.

Alors que certains ont soupçonné que cette rivalité par réseaux sociaux interposés serve surtout à faire couler de l'encre et parler des deux chanteurs, Booba, précise : "Il n'y a pas de marketing. De la vraie haine pure et dure ! Du concentré de haine... Moi je n'en ai pas à la base. Mais il y a des choses qui vont trop loin : le gars qui glorifie les mecs qui ont kidnappé ma mère, s'il croise ma route, forcément j'ai envie de l'encastrer dans le mur".