Blagnac : le preneur d'otages a été interpellé sans heurt

Des policiers près des lieux de la prise d\'otages, le 7 mai 2019 à Blagnac (Haute-Garonne).
Des policiers près des lieux de la prise d'otages, le 7 mai 2019 à Blagnac (Haute-Garonne). (PASCAL PAVANI / AFP)

Un homme avait pris quatre personnes en otage dans un bureau de tabac de la ville.

La prise d'otages est terminée à Blagnac (Haute-Garonne). Un homme a retenu, mardi 7 mai, quatre personnes dans un bureau de tabac de cette commune située près de Toulouse. Elles ont été libérées en début de soirée, "saines et sauves, en bonne santé", a annoncé le préfet de Haute-Garonne, Etienne Guyot. L'individu a été interpellé en fin de soirée, a indiqué le ministre de l'Intérieur.

Un homme armé. Selon les informations de France 3, l'homme, âgé de 17 ans, a tiré deux fois en direction des forces de l'ordre. Il a également menacé d'abattre un otage et réclamé un négociateur. Il retenait quatre femmes en otage.

Un casier judiciaire et une référence aux gilets jaunes. Selon le procureur de Toulouse, Dominique Alzeari, l'homme, connu défavorablement des services de police pour des affaires de violence, a été interpellé en décembre à Toulouse lors d'une manifestation des gilets jaunes. Un courrier a été découvert à son domicile, "où [le preneur d'otages] semble préoccupé par son état de santé et [où] il fait une allusion au mouvement des gilets jaunes, en assurant que l'acte qu'il voulait commettre n'irait pas au-delà de cette démarche un peu spectaculaire". "Ce n'était pas non plus quelqu'un de classé comme dangereux", a-t-il a ajouté.

Le Raid mobilisé. L'antenne toulousaine de cette unité d'élite de la police nationale a été déployée sur place, ainsi que l'unité centrale, qui a décollé de sa base de Bièvres, dans l'Essonne. Les policiers ont demandé aux habitants de rester confinés chez eux.

23h53 : Le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, confirme cette information et salue le "sang-froid" et le "professionnalisme" des forces d'intervention.

23h49 : e preneur d'otages de Blagnac a été interpellé en douceur vers 23h45, selon les informations du journaliste de franceinfo présent sur place.

23h22 : Nous n'avons pas de nouvelles informations sur la situation à Blagnac, où le jeune homme est toujours retranché dans un bar-MU après avoir libéré ses otages. Ces "femmes ont été libérées, saines et sauves, en bonne santé, après de longues heures de négociation", a expliqué le préfet de Haute-Garonne et d'Occitanie Etienne Guyot.

21h41 : Au mois de décembre, le jeune homme avait déjà été interpellé au cours d'une manifestation des gilets jaunes pour participation à un groupement en vue de commettre des violences. Il est également "défavorablement connu pour des affaires de violences sur les forces de l'ordre, pour des affaires de vols", poursuit le procureur de la République Dominique Alzeari. Ce n'était pas non plus quelqu'un de classé comme dangereux ou de criblé spécialement".

21h41 : Dominique Alzeari, procureur de la République, ajoute que ce mineur de 17 ans est armé. Il fait également mention de la découverte d'un "courrier où [le preneur d'otages] semble assez dépressif ou préoccupé par son état de santé et [où] il fait une allusion au mouvement des gilets jaunes, mais en assurant que l'acte qu'il voulait commettre n'irait pas au-delà de cette démarche un peu spectaculaire".

21h23 : "Le preneur d'otages est toujours retranché dans le bar-tabac. Vous comprendrez qu'on n'en dise pas plus à ce stade", déclare Etienne Guyot, préfet de la région Occitanie.

21h12 : L'information est également communiquée par la préfecture de région Occitanie et de Haute-Garonne.

21h09 : Les trois dernières otages du bar-PMU ont été libérées à leur tour, selon le journaliste de France Bleu Occitanie présent sur place. Une première otage avait été libérée peu avant 20 heures.

20h09 : Selon les informations de France Bleu Occitanie, le preneur d'otages est un jeune habitant de Blagnac de 17 ans qui retient quatre femmes en otage. Il est bien connu des services de police pour des faits de droit commun. Le jeune homme est rentré vers 16h20 dans l'établissement pour un braquage, mais la situation a dégénéré.

20h07 : Une des personnes prises en otage à Blagnac a été libérée, a appris France 2 auprès du ministère de l'Intérieur et de la police.

20h05 : Voici les principaux titres :

• Plusieurs personnes sont retenues en otage dans un bureau de tabac de Blagnac (Haute-Garonne). Le secteur est bouclé et le Raid est sur place.

L'ex-PDG de France Télécom Didier Lombard, jugé à Paris pour "harcèlement moral" dix ans après la vague de suicides dans l'entreprise, a rejeté toute responsabilité dans cette crise, qu'il a qualifiée de "crise médiatique".

• Les syndicats de fonctionnaires appellent les 5,5 millions d'agents publics à une journée d'action et de grève jeudi pour s'opposer au projet de loi de réforme de la fonction publique.


• Le Premier ministre, Edouard Philippe, affirme que le "pouvoir d'achat moyen" par habitant va progresser de 2% cette année. "C'est un gain moyen de 850 euros sur l'année par ménage", a-t-il dit.

• Le chef de l'Etat a énuméré, hier, une série d’actions pour protéger la biodiversité. A-t-il recyclé ses annonces en matière d'environnement ? Nous épluchons ses annonces dans cet article.

19h48 : Le preneur d'otages de Blagnac n'a pas exprimé de revendication pour le moment, précise la préfecture de Haute-Garonne dans un communiqué. Le préfet de la région Occitanie et de Haute-Garonne est sur place.

19h27 : La prise d'otages se poursuit dans un bureau de tabac de Blagnac (Haute-Garonne). Le preneur d'otages est mineur, a appris France 3 de source policière.

YAEL BENAMOU / FRANCE 3

18h50 : La situation est toujours confuse à Blagnac (Haute-Garonne). "On nous a demandé d’évacuer et de reculer car la BRI [brigade de recherche et d'intervention] arrivait sur place", raconte à France Bleu Occitanie un témoin qui travaille dans une agence de voyage voisine du bureau de tabac. "Le brigand a baissé les stores quand il a vu tout autour les forces de police."

18h36 : Un centre opérationnel départemental a été ouvert afin de coordonner les actions des différents acteurs sur le terrain, ajoute la préfecture de Haute-Garonne.

18h35 : La prise d'otages se poursuit dans un bureau de tabac de Blagnac (Haute-Garonne). Une équipe de l'unité centrale du Raid a décollé de sa base de Bièvres, dans l'Essonne, selon une source policière à France 3.

18h06 : Il est 18 heures, voici les principaux titres :

• Plusieurs personnes sont retenues en otage dans un bureau de tabac de Blagnac (Haute-Garonne). Le secteur est bouclé, le Raid est sur place et négocie avec le forcené.

• Le Premier ministre, Edouard Philippe, affirme que le "pouvoir d'achat moyen" par habitant va progresser de 2% cette année. "C'est un gain moyen de 850 euros sur l'année par ménage", a-t-il dit.

• Le chef de l'Etat a énuméré, hier, une série d’actions pour protéger la biodiversité. A-t-il recyclé ses annonces en matière d'environnement ? Nous épluchons ses annonces dans cet article.

• Le constructeur automobile va payer une amende de 535 millions d'euros en Allemagne pour l'affaire du dieselgate.

17h31 : Au total, le preneur d'otage retient six personnes, selon France 3 Occitanie : cinq clients et le patron.

17h23 : Selon France 3, un négociateur est arrivé sur place.

17h20 : La police de Haute-Garonne indique sur Twitter qu'une opération de police est en cours à Blagnac. "Merci de bien vouloir éviter le secteur et respecter le périmètre de sécurité", souligne-t-elle.

17h17 : "Le preneur d'otages serait armé. Il menacerait de tirer sur les forces de l'ordre. L'homme réclame un négociateur et menace d'abattre un otage si le périmètre de sécurité n'est pas reculé", précise France 3.

17h17 : Le périmètre est en train d'être sécurisé, d'après des sources policières. L'antenne toulousaine du Raid, l'unité d'élite de la police nationale, est sur place.

17h16 : Plusieurs personnes sont prises en otage dans un bureau de tabac à Blagnac, près de Toulouse (Haute-Garonne), selon les informations de France 3.

Vous êtes à nouveau en ligne