Béziers : le faux plafond d'une école s'effondre, blessant légèrement treize élèves

Les pompiers ont mobilisé d\'importants moyens.
Les pompiers ont mobilisé d'importants moyens. (Radio France - Pocher)

Quatorze enfants ont été légèrement blessés, mardi, dans l'effondrement du faux-plafond d'une salle de classe de leur école, à Béziers, rapporte France Bleu Hérault.

Le faux plafond d'une salle de classe d'une école de Béziers s'est effondré, mardi après-midi, blessant légèrement treize élèves de CM2, rapporte France Bleu Hérault. Cinq d'entre eux ont été hospitalisés.

L'école Pélisson, datant du début du XXe siècle et présentée comme "vétuste" par des parents d'élèves, restera fermée jusqu'à lundi, le temps d'effectuer les réparations et vérifications nécessaires.

"On ne comprend pas ce qui s'est passé"

Le maire de la ville, Robert Ménard, a fait part, sur franceinfo, de son incompréhension, après que le faux plafond d'une salle de classe s'est effondré sur des élèves, mardi après-midi, blessant légèrement treize d'entre eux : "C'est inquiétant, parce que c'est une classe qui a été examinée par la commission de sécurité, qui avait donné feu vert. Il n'y pas de problème sur ce toit, pas de trace d'humidité sur ce faux plafond. Je suis avec le service technique de la ville, il y a les responsables des pompiers, on ne comprend pas ce qui s'est passé."

"Ce sont de vieilles écoles, qui datent du début du XXe siècle, explique l'édile. Vous savez, dans les années 1970-1980, on a fait d'autres faux plafond, qui cachaient les premiers faux plafonds, ces espèces de dalles qui permettaient de faire qu'il y ait moins de hauteur, donc moins de chauffage." "Ça a été fait il y a trente ans, donc il est difficile de voir ce qu'il se passe à l'intérieur, poursuit l'élu, qui annonce que l'établissement sera fermé jusqu'à lundi, "le temps de laisser les enquêteurs [nous] dire ce qui s'est passé dans cette classe, et de vérifier dans toutes les autres classe ce qui se passe sous les faux plafonds, s'il y a un problème ou pas." Les enfants seront accueillis dans les autres classes de l'établissement ou dans d'autres écoles.

Un "craquement" dans le faux plafond

"Il y avait vingt enfants dans la classe, plus l'institutrice, c'est une classe de CM2. A 14h30, environ, il y a eu un craquement dans le faux plafond, qui a lâché, et Dieu, merci, ça s'est effondré, mais sans blesser gravement les enfants. On pense qu'il y a à peu près treize enfants qui ont été blessés légèrement. Tous ont été conduits pour être examinés par un médecin, une cellule psychologique a été mise en place, tous les parents ont été accueillis et prévenus", explique Robert Ménard, qui dit pousser "un 'ouf' de soulagement."

"J'ai vu l'instructrice dès que je suis arrivé, elle était en pleurs, comme les enfants étaient tous en pleurs, mais elle a eu le bon réflexe, elle les a fait sortir en courant dans la cour, et, même s'il y a des enfants qui sont blessés, qui n'oublieront pas la peur que ça été pour eux, il n'y a pas de blessé grave, il n'y a rien de définitif."