Attentats de Paris : où en est l'enquête ?

(Paris, aujourd'hui, devant le Carillon © MaxPPP)

Le coordinateur présumé des attaques, Salah Abdeslam, court toujours - la police belge a fait chou blanc. Le nom d'un commanditaire, Abdelhamid Abaaoud, depuis la Syrie, est apparu aujourd'hui. Au total, 168 perquisitions ont été menées en France.

Salah Abdeslam introuvable . Membre présumé d'un commando et peut-être coordinateur des trois actions simultanées vendredi soir à Paris, Salah Abdeslam n'a pas été encore retrouvé. Une grande opération de police visant à l'arrêter a eu lieu lundi matin dans le quartier de Molenbeek, près de Bruxelles, sans résultats. Une autre opération s'est déroulée lundi soir dans le quartier du Neudorf à Strasbourg, où le suspect aurait été aperçu, mais là non plus, les recherches n'ont rien donné, selon France Bleu Alsace. 

Salah Abdeslam, c'est l'homme qui s'était occupé de louer la Volkswagen Polo qui a servi aux tueurs du Bataclan. C'est lui qui a réussi à passer la frontière franco-belge samedi matin sans être interpellé. Il est le frère de l'un des kamikazes qui s'est fait sauter boulevard Voltaire. Selon nos informations, sa participation directe aux attaques est de plus en plus probable.

Un autre de ses frères est sorti de garde à vue dans la journée , sans qu'aucune charge ne soit retenue contre lui par la justice belge. Il a fait part devant la presse de son incrédulité, et de celle de toute sa famille. Il a affirmé que ses proches n'étaient pas du tout dans une démarche de radicalisation.

Sept personnes arrêtées en Belgique . Cinq ont été relâchées, dont ce frère Abdeslam. Les deux autres, peut-être passagers de la voiture qui a effectué le trajet Paris-Bruxelles samedi matin, sont maintenus en détention. Ils ont été inculpés pour "attentat terroriste".

Abdelhamid Abaaoud au centre des investigations

Un commanditaire depuis la Syrie ?  Un homme de 27 ans, Abdelhamid Abaaoud, est au centre des investigations. Selon nos sources, son implication est considérée comme une hypothèse très sérieuse. C'est lui, qui dans le passé, avait déjà donné des instructions à un jihadiste français pour s'attaquer à des salles de concerts. un projet avorté avec l'arrestation l'été dernier de ce jeune Français. Abdelhamid Abaaoud est de nationalité belge, d'origine marocaine. Il est établi, ou était établi en Syrie. Car on ne sait pas l'heure actuelle s'il est vivant ou mort.

Cinq kamikazes identifiés . Les derniers en date sont un jeune Français originaire de Drancy, en Seine-Saint-Denis, et un homme qui a transité par la Grèce début octobre avec un passeport syrien. Ce fameux passeport retrouvé près du corps d'un kamikaze du Stade de France. Le Français, lui, est passé à l'action au Bataclan. Il s'appelait Samy Amimour et était connu de la justice anti-terroriste. Il avait été mis en examen en 2012 pour un projet de voyage au Yémen. Puis avait disparu un an plus tard malgré son contrôle judiciaire.

Des opérations de police partout en France . La nuit dernière et ce matin, 168 perquisitions ont été menées dans de nombreuses villes de France, dont Lyon, Grenoble, Toulouse ou Grenoble. Dans 19 départements au total. Elles ont débouchées sur 23 interpellations et sur une saisie d'armes et de munitions en région Rhône-Alpes.

Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a également annoncé que 104 assignations à résidence avaient été prononcées au cours des dernières 48 heures.

(©)
 

Vous êtes à nouveau en ligne