Attentat des Champs-Elysées : trois nouvelles mises en examen

Des policiers bouclent les Champs-Elysées après la mort d\'un des leurs dans une fusillade, le 20 avril 2017, à Paris. 
Des policiers bouclent les Champs-Elysées après la mort d'un des leurs dans une fusillade, le 20 avril 2017, à Paris.  (MAXPPP)

Les trois hommes mis en examen sont soupçonnés d’avoir participé à la fourniture de la kalachnikov qui a été utilisée lors de l'attentat des Champs-Elysées à Paris.

Trois personnes ont été mises en examen vendredi 9 juin et samedi 10 juin dans la soirée par des juges antiterroristes, dans l'enquête sur l’attentat des Champs-Elysées, à Paris, qui a coûté la vie au policier Xavier Jugelé le 20 avril dernier, juste avant le premier tour de l’élection présidentielle.

Il s’agit de trois jeunes hommes, âgés de 24 à 27 ans. L’un d’eux connaissait Karim Cheurfi, le terroriste qui a tiré à la kalachnikov sur Xavier Jugelé et ses collègues sur les Champs-Elysées avant d'être abattu par des tirs de riposte.

Les enquêteurs soupçonnent ces trois hommes d’avoir participé à la fourniture de la kalachnikov en échange d’une moto. Un quatrième homme avait déjà été mis en examen en mai, alors que son ADN avait été retrouvé sur le fusil d'assaut de Cheurfi.

Vous êtes à nouveau en ligne