DIRECT. Attaque contre des militaires à Levallois-Perret : toujours hospitalisé, le suspect ne peut pas être entendu par les enquêteurs

Des secours et des policiers arrivent au CHU de Lille avec le suspect de l\'attaque de militaires à Levallois-Perret, blessé après son interpellation sur l\'autoroute A16, le 9 août 2017.
Des secours et des policiers arrivent au CHU de Lille avec le suspect de l'attaque de militaires à Levallois-Perret, blessé après son interpellation sur l'autoroute A16, le 9 août 2017. (MAXPPP)

L'homme de 36 ans a d'abord été placé en garde à vue mais elle a été "rapidement levée" car l'état de santé du suspect "ne permettait pas qu'il soit entendu", a indiqué une source judiciaire.

Au lendemain de l'attaque qui a visé des militaires à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine), l'enquête se poursuit, jeudi 10 août. Le suspect de 36 ans, qui a été interpellé sur l'A16 à Leulinghen-Bernes (Pas-de-Calais), a passé la nuit à l'hôpital, à Lille. Suivez la situation dans notre direct.

La garde à vue du suspect levée. L'homme, de nationalité algérienne, a d'abord été placé en garde à vue, mais elle a été "rapidement levée" car son état de santé "ne permettait pas qu'il soit entendu", a indiqué une source judiciaire.

 Audition impossible. Cet Algérien de 36 ans a été blessé de cinq balles lors de son interpellation par les Brigades de recherche et d'intervention (BRI) de Lille et de Rouen. Et les enquêteurs ne peuvent toujours pas l'auditionner.

 Une enquête a été ouverte. La section antiterroriste du parquet de Paris a ouvert une enquête pour "tentative d'assassinats sur personnes dépositaires de l'autorité publique en lien avec une entreprise terroriste et d'association de malfaiteurs terroriste criminelle".

Vous êtes à nouveau en ligne