VIDEO. Les enquêteurs sur la piste des complices des jihadistes

FRANCE 3

Les armes utilisées par les frères Kouachi et Amedy Coulibaly auraient été achetées en Belgique.

Les enquêteurs établissent peu à peu les liens qui unissent les trois jihadistes, en se concentrant notamment sur les armes utilisées lors des attentats perpétrés la semaine dernière par les frères Kouachi et Amedy Coulibaly.
 
En perquisitionnant le domicile d'Amedy Coulibaly en banlieue parisienne, les policiers ont découvert un véritable arsenal. Un homme est soupçonné d'être mêlé à cette affaire. Il a été mis en examen à Charleroi en Belgique. Connu pour des faits de délinquance, il s'est présenté spontanément hier au commissariat. Il aurait été en contact avec Coulibaly. Ce dernier semble avoir préparé le financement de l'attentat. 

Un prêt à la consommation pour financer les attentats 

Amedy Coulibaly a souscrit un prêt à la consommation d'un montant de 6 000 euros en décembre dernier. Dans une vidéo posthume où il revendique l'attentat, le terroriste évoque même l'aide financière qu'il apporte aux frères Kouachi.
 
Pour assurer la logistique les trois hommes ont certainement bénéficié de l'aide de complices.
 
Hayat Boumedienne, la compagne de Coulibaly, est activement recherchée. Elle aurait fui en Syrie via la Turquie. Le 2 janvier dernier, elle est filmée à l'aéroport d'Istanbul. Son frère a été condamné pour son implication dans une filière d'acheminement de jihadistes.
 
Dans l'entourage des frères Kouachi, un suspect a été arrêté en Bulgarie. La justice lui reproche d'avoir été en contact à de nombreuses reprises avec les deux terroristes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne