VIDEO. Le débat sur le port d'armes par les policiers municipaux relancé

FRANCE 2

La mort de Clarissa Jean-Philippe a relancé le débat sur le port et l'utilisation des armes par les agents municipaux.

Depuis l'assassinat le 8 janvier dernier de Clarissa Jean-Phillippe à Montrouge par Amedy Coulibaly, la polémique sur le port d'arme des agents municipaux est relancée. Le matin de la fusillade, comme ses autres collègues, la policière ne portait ni gilet par balles ni arme. Tuée d'une balle dans le dos, la jeune femme n'a eu aucune chance face au terroriste. "Nous on souhaite, vu les missions qui nous sont données et imposées par les collectivités, que les policiers municipaux puissent se défendre", indique au micro de France 2, le secrétaire national FO de la police municipale.

40% de policiers municipaux armés

Obtenir le port d'armes, c'est ce que les syndicalistes sont venus réclamer ce jeudi 15 janvier au ministère de l'Intérieur. Ce sont les mairies qui décident ou non d'armer leur police. En France, sur 19 500 policiers municipaux, environ 40% portent des armes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne