VIDEO. "La déchéance de nationalité a été une erreur funeste", regrette Bernard Cazeneuve

France Inter

L'ancien ministre de l'Intérieur raconte son expérience au gouvernement pendant les attentats en France.Il estime qu'il aurait dû être "beaucoup plus offensif" sur la questions de la déchéance de nationalité pour les jihadistes français. 

"La déchéance de la nationalité a été une erreur funeste", a regretté mercredi 9 octobre sur France Inter l'ancien Premier ministre et ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve, qui raconte, dans un livre, son expérience à Beauvau pendant les attentats en France. Il revient sur la polémique sur la déchéance de nationalité pour les jihadistes français.

Trois jours après les attentats du 13-Novembre, en 2015, François Hollande avait repris une proposition de la droite pour l'élargissement des conditions de la déchéance de nationalité dans les cas de terrorisme. Une proposition qui a profondément fracturé la gauche et perturbé l'action du gouvernement Hollande jusqu'à son abandon, quatre mois plus tard.

"J'aurais dû être beaucoup plus offensif à l'intérieur du gouvernement pour éviter que cette mesure n'aboutisse", admet aujourd'hui sur France Inter Bernard Cazeneuve, qui était alors ministre de l'Intérieur.

Ce qui compte, c'est que la justice passe, et que l'on puisse juger le plus sévèrement possible ceux qui ont été engagés sur le théâtre des opérations terroristes et qui ont commis des exactions

Bernard Cazeneuve

à France Inter

Vous êtes à nouveau en ligne