VIDEO. Après les attentats : comment gérer ses émotions ?

FRANCE 2

Depuis les attentats, les ventes d'anxiolytiques et somnifères ont augmenté de 18,2%. Sur le plateau de France 2, un expert explique comment gérer ses émotions après les images d'une rare violence.

Selon une étude publiée mercredi 14 janvier, la vente d'anxiolytiques et de somnifères a augmenté de 18,2% depuis les attentats de la semaine dernière. Pour Humbert Boisseau, chef du service psychiatrie de l'hôpital du Val-de-Grâce, la consommation de médicaments, "n'est pas la solution, mais ça peut en être une", reconnaît-il. "On prend des anxiolytiques parce qu'on est inquiet, parce quelque chose a été désorganisé, déstabilisé dans notre équilibre personnel. Ce qui est important peut-être avant de prendre un anxiolytique, c'est de savoir exactement ce qui a été touché chez nous", poursuit-il.

Des réactions souvent normales

Toutefois, reconnaît le médecin, il est normal de ressentir des inquiétudes après de tels événements. "Toute la question est de savoir si ça va rester quelque chose de temporaire, de momentané ou est-ce que les choses vont perdurer. À ce moment-là, c'est certain, il faut demander de l'aide", explique Humbert Boisseau. Revenant sur les images récentes qui ont traumatisé la France, il évoque tout particulièrement l'assassinat du policier devant les locaux de Charlie Hebdo. "On peut à l'opposé souligner le grand rassemblement où les gens se serrent les coudes", cette scène a sans doute soutenu les Français vacillants.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne