"Si possible, travailler avec zigoto" : le mail reçu par Amedy Coulibaly avant l'attaque de l'Hyper Cacher

Le magasin Hyper Cacher, cible de l\'attentat commis par Amedy Coulibaly, qui a tué quatre otages, tous juifs, le 9 janvier 2015, près de la porte de Vincennes à Paris.
Le magasin Hyper Cacher, cible de l'attentat commis par Amedy Coulibaly, qui a tué quatre otages, tous juifs, le 9 janvier 2015, près de la porte de Vincennes à Paris. (WINFRIED ROTHERMEL / PICTURE ALLIANCE / AFP)

La chaîne d'information en continu BFMTV révèle qu'un e-mail contenant des instructions a été retrouvé dans l'ordinateur de l'auteur de la prise d'otages dans la supérette située porte de Vincennes à Paris.

Le 8 janvier 2015, Amedy Coulibaly tuait une policière et blessait un agent municipal à Montrouge, au sud de Paris. Le lendemain, il prenait en otages les clients et employés du supermarché Hyper Cacher de Paris et tuait quatre d'entre eux, tous juifs, avant d'être abattu dans l'assaut donné par les forces de l'ordre. Et il a agi sur instruction d'un commanditaire qui lui a envoyé un e-mail, révèle BFMTV, mardi 13 octobre.

Selon les informations de la chaîne, l'auteur du courrier électronique aurait invité le terroriste à "travailler tout seul", à "aller au plus facile et plus sûr" et à "recommencer plusieurs fois". Il semble laisser le jeune homme choisir sa cible : "Peut-être grande ceinture si problème au centre. C'est toi qui vois le mieux." Enfin, il l'aurait incité à réaliser une vidéo.

"Au nom de 'D'"

Ce n'est pas la première fois que la thèse d'un commanditaire à l'étranger est évoquée. François Molins, le procureur de la République de Paris, expliquait déjà en mai au Figaro (abonnés) qu'"Amedy Coulibaly [avait] reçu des instructions depuis l'étranger", comme d'autres auteurs d'attaques terroristes sur le sol français. Il précisait que "tous [avaient] répondu soit à des directives générales, soit à des instructions particulières données au besoin par messagerie électronique". En revanche, BFMTV en dit plus sur le contenu des échanges. 

Toujours selon la chaîne, le mail ordonne : "Si possible trouver et travailler avec zigoto expliquer dans vidéo que toi donner à zigoto les outils au nom de 'D'." Zigoto pourrait désigner les frères Kouachi et "D" renverrait à Daech, l'organisation Etat islamique.

Un commanditaire sans doute basé en Syrie

"Le message en question a été déposé sur l'une des messageries d'Amedy Coulibaly le 8 janvier 2015 à 17h21, puis mis à la poubelle à 19 heures, comme demandé", précise la chaîne d'information en continu. Le matin même, Amedy Coulibaly avait tué une policière à Montrouge. Le lendemain, il lançait son attaque à l'Hyper Cacher.

L'expéditeur n'a pas été identifié, précise BFMTV. Le commanditaire était probablement basé en Syrie, selon la même source. Dans une vidéo posthume publiée sur internet dimanche 11 janvier, Amedy Coulibaly se revendiquait du groupe Etat islamique. Il disait aussi avoir agi en concertation avec les frères Kouachi, auteurs de l'attentat contre la rédaction de Charlie Hebdo, le 7 janvier.

Vous êtes à nouveau en ligne