Procès Charlie Hebdo : la mère de Clarissa Jean-Philippe témoigne

FRANCE 3

Depuis jeudi 17 septembre, le tribunal de Paris s’arrête sur les événements de la journée du 8 janvier 2015. Ce jour-là, Clarissa Jean-Philippe, une jeune policière municipale est morte, victime d’Amedy Coulibaly, à Montrouge (Hauts-de-Seine). Vendredi 18 septembre, sa mère est venue témoigner à la barre.

C’est une mère à bout de force qui est venue de Martinique pour témoigner, vendredi 18 septembre, à l’audience. Elle est venue parler de Clarissa Jean-Philippe, la jeune policière municipale tuée par Amedy Coulibaly, à Montrouge (Hauts-de-Seine), le 8 janvier 2015. Il y a cinq ans, la veille de sa mort, inquiète après l’attentat de Charlie Hebdo, elle lui avait téléphoné.

“Maman est inquiète pour toi”

“Je lui ai dit : 'maman est inquiète pour toi'. Elle m’a dit : ‘Maman ne t’inquiète pas, je suis malade, je n’irai pas au travail”, raconte Marie-Louisa Jean-Philippe, très émue. Finalement, la jeune femme changera d’avis. Le matin du 8 janvier 2015, la veille de l’attaque meurtrière de à l’Hyper Cacher intervient avec un collègue sur un banal accident de la route à Montrouge. Elle tombera sous les balles d’Amedy Coulibaly.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne