Deux proches d'Amédy Coulibaly mis en examen

FRANCE 3

Deux hommes, soupçonnés d'avoir aidé le terroriste auteur de la tuerie de l'Hyper Cacher, ont été mis en examen vendredi 13 mars.

C'est une avancée dans la tentative d'élucidation de la prise d'otages de l'Hyper Cacher qui s'est soldée par la mort de quatre personnes. Deux hommes, suspectés d'avoir aidé Amédy Coulibaly dans sa chevauchée macabre, ont été mis en examen vendredi 13 mars. "Il y a d'abord Amar 33 ans. C'est le bon copain d'Amédy Coulibaly. Ils se sont rencontrés en prison en 2010 et ils entretenaient une relation étroite", explique Stéphanie Desjars, journaliste de France 3, depuis le Palais de justice. "Plus de 600 SMS ont été échangés entre les deux hommes en quatre mois. Il y a aussi eu de nombreuses rencontres, comme la veille de l'attentat de 'Charlie Hebdo'", poursuit-elle.

Un des suspects démasqué par son ADN

"Les enquêteurs savent qu'il est passé par Charleroi, là où le terroriste s'est fourni en armes", ajoute Stéphanie Desjars. L'autre homme est son cousin Saïd, 25 ans. Lui connaissait à peine Coulibaly, mais "son ADN a été retrouvé sur la lanière d'un taser dans l'hyper casher de la porte de Vincennes". "Les deux cousins qui ont détruit ensemble leur puce téléphonique le 9 janvier dernier sont soupçonnés d'avoir apporté une aide logistique à Amédy Coulibaly", conclut la journaliste. Reste à déterminer ce qu'ils savaient de ses ambitions terroristes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne