"Charlie Hebdo" : la police diffuse un appel à témoins avec les photos des deux frères recherchés

Portraits de Chérif Kouachi (à gauche) et Said Kouachi, diffusés par la préfecture de police de Paris, le 8 janvier 2015.
Portraits de Chérif Kouachi (à gauche) et Said Kouachi, diffusés par la préfecture de police de Paris, le 8 janvier 2015. (AFP)

Ces personnes, Chérif et Said Kouachi, 32 et 34 ans, sont "susceptibles d'être armées et dangereuses", prévient la préfecture de police de Paris, précisant qu'ils "font l'objet de mandats de recherche".

Les tireurs ont désormais un visage. Un appel à témoins avec les photos des deux frères recherchés dans l'enquête sur l'attentat contre "Charlie Hebdo" a été diffusé, dans la nuit de mercredi à jeudi 8 janvier, par la police.

"Armés et dangereux"

Ces personnes, Chérif et Said Kouachi, 32 et 34 ans, sont "susceptibles d'être armées et dangereuses", prévient la préfecture de police de Paris, précisant qu'ils "font l'objet de mandats de recherche". "Toute personne détenant des informations" sur les suspects est invitée à joindre le numéro vert 0805 02 17 17, ajoute-t-elle.

Chérif K. est déjà connu de la justice. En 2008, il a été jugé lors du démantèlement de la filière irakienne dite du "19e arrondissement" de Paris. Il avait été interpellé en 2005, alors qu'il s'apprêtait à partir pour Damas, la capitale syrienne, pour faire le jihad, racontait Libération.

Louis Caprioli, ancien sous-directeur chargé de la lutte contre le terrorisme à l’ancienne Direction de la surveillance du territoire, a expliqué à francetv info qu'il connaissait les suspects : "Ils appartiennent à ce qu’on a surnommé la bande des buttes Chaumont. Des jeunes malfrats radicalisés. Ils ont été arrêtés en janvier  2005 alors qu’ils avaient monté une filière jihadiste vers l’Irak. Ils ont ensuite été libérés et l’un d’eux est parti, cette fois, pour la Syrie."

Vous êtes à nouveau en ligne