Attentat de Marseille : le préfet du Rhône sera remplacé, annonce Gérard Collomb

FRANCE 3

Gérard Collomb a parlé d'un "ensemble" de dysfonctionnements à la préfecture du Rhône, qui ont conduit à la remise en liberté de l'auteur de l'attaque de Marseille la veille de l'attaque à la gare Saint-Charles. En direct de la place Beauvau à Paris, Diane Schlienger fait le point. 

"Ce samedi-là, à Lyon, il n'y avait qu'un seul agent de permanence", explique Diane Schlienger en direct de la place Beauvau à Paris. "Une place s'est libérée dans le centre de rétention, mais l'agent, lui, n'a jamais été informé, et surtout, le sous-préfet de permanence n'a jamais été averti, lui, de la situation. C'est pour toutes ces erreurs successives qu'Ahmed Hannachi n'a pas été expulsé".

150 postes seront créés, 200 places supplémentaires

"Pour Gérard Collomb, c'est clair, l'attentat de Marseille (Bouches-du-Rhône) aurait pu, et même, aurait dû être évité", poursuit la journaliste. "Le préfet de Lyon (Rhône) et une partie de son équipe seront remplacés dès demain, et le ministre se dit prêt à revoir toute la procédure d'expulsion dès 2018; 200 places supplémentaires seront ouvertes dans les centres de rétention, et 150 postes seront créés." L'enquête, elle, a progressé ces dernières heures. "Elle est devenue européenne, et elle se concentre sur l'entourage d'Ahmed Hannachi. Son frère et sa belle-soeur ont été arrêtés dimanche dernier en Suisse, ils seraient liés à une mouvance jihadiste, mais pour l'instant, la France n'a pas demandé leur extradition."

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne