Attentat de Marseille : la polémique après le recueillement

Cette vidéo n'est plus disponible

L'auteur de l'attentat qui a coûté la vie à deux jeunes femmes, dimanche 1er octobre, avait été arrêté à Lyon deux jours plus tôt. Un ratage judiciaire qui inquiète.

Pour quelles raisons Ahmed Hanachi, le terroriste de la gare Saint-Charles a-t-il été libéré 24 heures avant l'attentat alors qu'il venait d'être interpellé à Lyon pour vol au centre commercial de la Part-Dieu ? Arrivé à Marseille en janvier dernier en provenance d'Italie, il avait commis plusieurs délits avant d'être interpellé à Lyon. Les policiers lyonnais admettent le ratage, mais affirment qu'il n'était pas possible de prévoir le passage à l'acte. "Il faut laisser l'enquête se faire, tempère Pascal Avivar, le secrétaire régional Unité SGP Police-FO. Au moment de son interpellation à Lyon pour vol à l'étalage, il n'y avait pas d'éléments connus contre lui comme étant un individu qui allait passer à l'acte à Marseille quelques heures après."

"Il faut entendre ce signal"

Ahmed Hanachi était en situation irrégulière mais il est relâché car le montant du vol est modeste et puisqu'il n'y a plus de place dans le centre de rétention. "Aujourd'hui, nous ne sommes plus en état de fonctionner normalement, s'alarme Béatrice Brugère, secrétaire générale FO magistrats. Il faut entendre ce signal !" Dès sa sortie de garde à vue, Ahmed Hanachi prenait le train en direction de Marseille. Le lendemain, il assassinait deux jeunes femmes dans la gare.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne