Attaque au couteau à Marseille : l'enquête avance

Cette vidéo n'est plus disponible

Ce mercredi 4 octobre, trois jours après l'attaque à Marseille, le 1er octobre, les enquêteurs disposent de nouveaux éléments. Ils s'intéressent notamment à une somme d'argent reversée récemment au tueur présumé. Depuis mardi, des perquisitions et interpellations ont eu lieu.

À la recherche du moindre indice. Pendant plus de cinq heures, tout est minutieusement inspecté. C'est ici que le tueur de Marseille (Bouches-du-Rhône) a passé la nuit, quelques heures avant l'attaque. Un studio loué à son nom dans le centre-ville de Marseille. À l'intérieur, la police a retrouvé ce sac noir, celui avec lequel Ahmed Hanachi est arrivé de Lyon (Rhône) la veille de l'attentat. Ce mercredi 4 octobre au matin, dans le quartier, certains voisins disent que l'appartement était loué depuis plusieurs semaines.

Un lien possible avec le terroriste de Berlin ?

C'est le portable retrouvé sur le corps de l'assaillant qui a fait avancer l'enquête. Hier, mardi 3 octobre, plusieurs perquisitions ont été menées en simultané à Marseille, dans cet immeuble près du Vieux-Port, notamment. Cinq personnes ont été interpellées : elles étaient en contact régulier avec l'assaillant. Un élément intrigue les enquêteurs : Ahmed Hanachi a reçu 2 000 euros en plusieurs versements les jours précédant l'attaque. Alors, a-t-il eu des complices ? Les policiers retracent le parcours du tueur, entre errance et délinquance. Depuis 2005, il est signalé à sept reprises en France, à chaque fois pour des petits délits, à chaque fois sous des noms différents. Jusqu'en janvier dernier, il a habité en Italie, à Aprilia, la même ville d'où était originaire Anis Amri, le terroriste du marché de Berlin. Alors, les enquêteurs cherchent à déterminer s'il y a un lien entre les deux hommes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne