Aulnay-sous-Bois : la police des polices conclut à "un accident"

FRANCE 3

La police des polices contredit la version de Théo, qui dit avoir été violé lors de son interpellation à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis).

Théo a-t-il été victime d'un viol ou s'agissait-il d'un accident ? Une semaine après les faits, la police des polices a rendu son premier rapport d'enquête ce jeudi 9 février et parle d'un geste involontaire. Après avoir visionné les images de vidéosurveillance, l'IGPN a écarté la thèse du viol délibéré.

Ces conclusions suscitent l'indignation

À Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), ces conclusions suscitent l'indignation. "On n’enfonce pas 10 cm accidentellement", proteste cette femme. Pourtant, à ce stade de l'enquête, le juge d'instruction estime disposer de suffisamment d'éléments pour mettre l'un des policiers en examen pour viol. Ce jeudi matin, l'avocat de la victime a réagi : "Ce rapport de l'IGPN est un non-événement. [...] C'était la thèse du procureur qui n'a pas été retenue par le juge d'instruction", souligne maître Éric Dupont-Moretti.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne