Ardèche : une personne en garde à vue après les incidents de mardi avec la préfète

La préfère Françoise Souliman, en mars 2012 au palais de l\'Elysée.
La préfère Françoise Souliman, en mars 2012 au palais de l'Elysée. (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)

Le placement en garde à vue de cette personne, dont l'identité n'est pas encore connue, fait suite à la plainte de Françoise Souliman, exfiltrée sous escorte policière après avoir été prise à partie par des manifestants à Aubenas mardi.

Une personne se trouvait en garde à vue, mercredi 6 février, après les incidents entre des manifestants et la préfète de l'Ardèche, Françoise Souliman, mardi, à Aubenas, rapporte France Bleu Drôme-Ardèche. Son identité n'a pas été précisée.

La préfète bloquée au milieu des manifestants

Françoise Souliman a porté plainte après que la voiture dans laquelle elle se trouvait eut été bloquée au milieu des manifestants, mardi. Un pneu du véhicule a été crevé, ainsi que deux pneus de l'autre voiture de la préfecture, qui circulait derrière. Les véhicules ont également été tagués. La préfète a été exfiltrée, sous escorte policière, vers une concession automobile se trouvant à proximité.

Le responsable de l'union locale CGT d'Aubenas a expliqué à France Bleu que les voitures de la préfecture se sont engagées sur une des deux voies, qui était bloquée par des palettes, alors que l'autre voie était libre. Selon Michel Sabatier, cela a créé "un point de fixation des manifestants" autour des véhicules de la préfecture.     

Vous êtes à nouveau en ligne