André Glucksmann, décès d'un philosophe humaniste

FRANCE 2

André Glucksmann est mort dans la nuit de lundi à mardi. Son portrait avec France 2.

Le philosophe André Glucksmann s'est éteint dans la nuit du lundi 9 au mardi 10 novembre. Il avait 78 ans. Essayiste et homme d'engagements, il était de toutes les mobilisations, celles pour la défense des droits de l'Homme, surtout. C'est grâce à lui, notamment, que la France de Valéry Giscard d'Estaing accueille à la fin des années 70 des centaines de milliers de réfugiés vietnamiens.

Hors des sentiers battus

"J'ai eu la chance incroyable de jouer, de rire, de débattre, de m'engueuler aussi parfois avec un homme qui était fondamentalement bon", a déclaré son fils Raphaël Glucksmann sur France Inter. D'abord maoïste, homme de mai 68 où il rencontre Jean-Paul Sartre, humaniste de gauche, il surprend ses proches en 2007 en se ralliant à Nicolas Sarkozy. Indépendant et l'esprit libre, André Glucksmann tenait à rester hors des sentiers battus.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne