Alerte enlèvement : la mère avoue le meurtre de sa fille

France 2

L'alerte enlèvement déclenchée samedi 8 février dans la soirée n'aura pas permis de sauver Vanille, une fillette de 1 an enlevée et tuée par sa mère, qui est passée aux aveux.

L'alerte enlèvement a été lancée samedi 8 février dans la soirée, mais, à ce moment-là, Vanille avait déjà été tuée. Après plusieurs heures de garde à vue, sa mère a avoué avoir donné la mort vendredi 7 février dans l'après-midi à sa petite fille de 1 an. "La fillette a été découverte dans la région d'Angers (Maine-et-Loire). Sa maman l'avait déposée dans une benne à vêtements", explique Éric Bouillard, procureur de la République à Angers.

Une mère fragile psychologiquement

La fillette était placée depuis six mois à Angers. Vendredi, la femme de 39 ans avait le droit de passer la journée librement avec sa fille. À 11 heures, elle quitte le centre maternel mais ne ramène pas l'enfant à 17h30, comme prévu. Une double disparition qui inquiète, car la maman est fragile psychologiquement et a des tendances suicidaires. Des premières recherches sont menées. La mère de famille est finalement retrouvée dans un hôtel de Nantes (Loire-Atlantique), mais sans sa fille.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne