Aisne : une douzaine d'armes, des milliers de munitions et des obus saisis au domicile d'un couple

Un agent des douanes, en France, en 2009. 
Un agent des douanes, en France, en 2009.  (GUILLAUME BONNEFONT / MAXPPP)

Les douaniers de Picardie ont découvert l'arsenal, détenu illégalement, caché dans l'habitation du couple. L'homme dit être un "collectionneur". Lui et sa femme ont été remis en liberté en attendant les suites judiciaires.

Les douaniers de Picardie ont saisi, lundi matin, un véritable arsenal au domicile d'un couple résidant dans l'Aisne, rapporte un communiqué des douanes diffusé mercredi 22 novembre. Un chien anti-armes et anti-explosifs a permis la découverte d'une douzaine d'armes, non-neutralisées, cachées dans différentes pièces de la maison.

Des armes cachées sous un faux plancher

Ces armes détenues illégalement étaient dissimulées "notamment sous un faux plancher du grenier et dans une annexe à l’habitation, à l’intérieur d'une double cloison", détaille le communiqué.

Les douaniers ont trouvé des armes de poing, des armes longues et des pistolets mitrailleurs. Ils ont également saisi plus de 6 500 munitions de différents calibres, 60 chargeurs, des pièces détachées de fusil mitrailleur Kalachnikov, huit détonateurs pyrotechniques, deux relais d’explosifs, des obus et deux grenades à fusils de 40 mm. Les armes ont été remises au centre de déminage de Laon.

Remis en liberté en attendant les suites judicaires

L'homme se décrit comme étant un "collectionneur". Lui et sa femme ont été remis en liberté par le parquet de Laon qui devra trancher sur les suites judiciaires. En 2016, la douane française a saisi 860 armes à feu, plus de 900 000 munitions de tous types, près de 1300 pièces d’explosives et matières explosives et plus de 11 400 armes blanches.

Vous êtes à nouveau en ligne