Condé-sur-Sarthe : l'enquête se concentre sur l'entourage du détenu

FRANCE 2

Alors que Michaël Chiolo n'a pas encore été entendu, trois personnes sont en garde à vue.

Après l'agression de deux surveillants à la prison de Condé-sur-Sarthe (Orne), les enquêteurs se concentrent sur l'entourage du détenu et de sa compagne. "Michaël Chiolo a été blessé au visage pendant l'assaut et il n'a pas pu être entendu", explique Claire Colnet, en direct pour France 2 depuis la prison de Condé-sur-Sarthe.

Des détenus de la prison interrogés

"Il y a actuellement trois personnes en garde à vue, poursuit la journaliste. Il y a une femme qui aurait hébergé la compagne de Michaël Chiolo, il y a également un couple : le codétenu de l'agresseur ainsi que sa compagne. L'objectif des enquêteurs est de déterminer si les deux forcenés ont pu bénéficier de complicités à l'intérieur ou à l'extérieur de la prison de Condé-sur-Sarthe. Des détenus proches de Michaël Chiolo doivent être entendus par les enquêteurs dans les prochaines heures", conclut Claire Colnet.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne