Marseille : le Consistoire de la ville conseille de ne plus porter la kippa dans la rue

FRANCE 3

À Marseille (Bouches-du-Rhône), le Consistoire local appelle à ne plus porter de signes religieux dans la rue après l'agression de la veille.

L'adolescent qui a attaqué à la machette un enseignant juif à Marseille (Bouches-du-Rhône) hier, lundi 11 janvier, vient d'être transféré à la section antiterroriste de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine). Dans la communauté juive de Marseille, c'est le choc. Ce mardi, le jeune professeur a remplacé la kippa qu'il portait hier par une casquette; un choix difficile pour lui.

Une recommandation contestée

L'école dans laquelle il enseigne a elle aussi conseillé aux élèves et aux parents de ne plus porter leur kippa dans la rue. "On ne peut plus vivre comme on veut", constate un jeune homme. C'est à quelques mètres de l'école que l'enseignant a été agressé lundi matin par un adolescent de 15 ans qui l'a frappé avec une machette dont la lame mesure plusieurs dizaines de centimètres. Cette agression a plongé la communauté juive de Marseille dans une grande inquiétude. Le Consistoire local appelle à ne plus porter de signes religieux dans la rue. La recommandation est contestée ce mardi soir par le grand rabbin de France et les institutions juives nationales.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne