Marseille : la communauté juive divisée sur le port de la kippa

FRANCE 3

Après l'agression d'un enseignant juif dans la cité phocéenne, le président du Consistoire marseillais appelle les juifs de la ville à ne pas porter la kippa.

Ce mercredi matin à Marseille (Bouches-du-Rhône), des hommes croisés dans la rue ont décidé de porter fièrement la kippa. Après l'agression d'un professeur d'une école juive de la ville, le président du Consistoire local avait pourtant appelé à ne plus la porter en raison du danger. Un appel que tous comprennent, mais beaucoup préfèrent garder leur liberté de culte. "Je ne vois pas pourquoi il faudrait vivre comme ça, pas normalement, on est en France", explique un jeune homme.

Appel à la solidarité

Abraham Ohayon, rabbin à Marseille apelle à ne pas céder à la panique. "Cela fait 40 ans que l'on est à Marseille, il faut vivre naturellement, vigilant. On est dans une situation trouble c'est vrai, mais il ne faut pas changer son comportement", explique le rabbin. Le grand rabbin de France appelle à la solidarité avec le professeur agressé. Lors du prochain match de l'OM au stade Vélodrome, il invite tous les supporters à revêtir chapeau, casquette, bonnet et pourquoi pas une kippa à l'effigie de leur équipe préférée.
Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne