VIDEO. Caddie : le projet de reprise de Caddie est approuvé mais 250 emplois seront supprimés

France 2

Le tribunal de commerce de Paris a accepté l’unique projet de reprise. Le fabriquant alsacien ne va pas disparaître, mais deux tiers des emplois vont disparaître.

Le projet de reprise du groupe Caddie a été approuvé, mais seulement un salarié sur trois reprendra le chemin du travail. Les salariés sont résignés et la nouvelle a été accueillie avec tristesse. " Pas de cri de joie. Quand je pense qu’il y a 250 salariés qui vont rester sur le carreau pour 104 repris, on peut dire que c’est une catastrophe " déplore Thierry Carl, élu CFTC au CE.
 
En juin 2014, le groupe Altia avait annoncé qu’il déposerait le bilan. La seule offre de reprise avait été formulée par l’ancien directeur général, Stéphane Dedieu. Le plan prévoit la suppression de deux tiers des emplois.
 
Ambiance pesante
 
Après 4 mois d’angoisse, c’est la déception qui prime sur le visage des salariés remerciés, alors que d’autres sont encore dans l’attente. " J’ai 19 ans d’ancienneté, je ne sais pas si je vais rester. J’espère vraiment car j’ai cinq enfants, une maison à payer. Sinon, je vais me retrouver dans une situation très difficile " confesse un salarié. L’ambiance est pesante dans l’entreprise, à l’arrêt depuis presque deux mois. " On ne travaille plus, on ne fait plus rien, c’est fini. Mon avenir va se passer à la maison et on me traitera de fainéant, de chômeur. Nous, on veut travailler " lâche un ouvrier. La reprise de Caddie prendra effet le 1er novembre 2014.
Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne