Trafic de viande de cheval en Europe : huit mises en examen à Marseille

Une boucherie chevaline, le 12 mars 2013.
Une boucherie chevaline, le 12 mars 2013. ( MAXPPP)

Vingt-six personnes ont été arrêtées la semaine dernière en Europe dans le cadre de cette enquête. 

Une enquête menée au galop. Huit personnes ont été mises en examen, jeudi 30 avril, à Marseille (Bouches-du-Rhône) dans le cadre de l'enquête sur un vaste trafic de viande de cheval en Europe. Vingt-six personnes avaient été arrêtées la semaine dernière en Europe. 

Cinq personnes incarcérées

Ce "réseau criminel organisé" falsifiait les documents des chevaux afin de faire "entrer, de manière frauduleuse, de la viande impropre à la consommation dans la chaîne alimentaire européenne", selon le communiqué publié par l'organe européen de coordination judiciaire, Eurojust.

Les huit personnes ont été mises en examen notamment pour "faux et usage de faux, tromperie sur la marchandise, abus de confiance et escroquerie en bande organisée". Cinq ont été incarcérées et trois placées sous contrôle judiciaire. Trois autres personnes devaient encore être déférées jeudi devant la juge d'instruction chargée de l'enquête. 

Vous êtes à nouveau en ligne