Alimentation : pourquoi faut-il se méfier des plats cuisinés industriels ?

FRANCE 2

La consommation de plats industriels est en baisse. En cause ? Leur composition qui comporte des additifs mauvais pour la santé.

Les plats préparés ne sont plus aussi prisés en France, les médecins alertent sur leur teneur souvent élevée en sel et en sucre. "Les Français dépensent en moyenne 110 euros par an et par ménage en plats cuisinés", annonce Florence Griffon, journaliste de France 2. Mais la consommation est en baisse, "à cause du retour du fait maison", indique-t-elle. En 2013, la vente de plats surgelés à base de boeuf avait chuté de 50% à la suite du scandale de la viande de cheval retrouvée dans des lasagnes.

Augmentation des risques de cancer

"Seules exceptions : les entrées déjà préparées comme le taboulé qui ont enregistré +8% de vente en 2017, et les plats cuisinés qui vont au micro-ondes, +3,7%", ajoute Florence Griffon. "Les plats cuisinés industriels contiennent souvent des quantités plus élevées en lipides, sucre et sel ajoutés. Peu de fibres et de vitamines. On retrouve aussi des colorants, des exhausteurs de goût, des additifs industriels qui sont mauvais pour la santé", éclaire la journaliste. Elle rappelle également la corrélation faite par une étude entre consommation accrue d'aliments transformés et augmentation des risques de cancer.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne