Les vols de camping-cars, une nouvelle arnaque qui prend de l'ampleur

FRANCE 3

La France est le plus grand marché de campings-cars derrière l'Allemagne. Des véhicules à 45 000 euros en moyenne, de quoi susciter l'appétit des trafiquants.

Il est six heures du matin quand des gendarmes du peloton de Nemours en Seine-et- Marne perquisitionne chez des gens du voyage. Ce matin-là, ce qui les intéresse, c'est un camping-car présumé volé. Priorité : vérifier le numéro du véhicule. C'est avec de l'acétone qu'une technicienne va faire une découverte déterminante, la preuve que le véhicule a été maquillé. "La peinture qui était autour du numéro de série s'en va, si c'était une peinture mise durant la construction, ça ne s'en va pas à l'acétone", explique l'adjudante Audrey Hennebelle, cellule d'identifications criminelles de Melun. Cette enquête est le début d'une enquête d'envergure nationale.

Changement de carte grise

L'arnaque est simple, un véhicule délabré acheté avec ses vrais papiers. Ensuite, on vole un camping-car flambant neuf. Les numéros inscrits sur la carte grise sont gravés sur le véhicule volé. Une épave achetée 1 500 euros se transforme en un palace roulant de 50 000 euros. Après trois mois d'enquête, la gendarmerie a retrouvé près de 370 camping-cars volés, un préjudice estimé à plus de 20 millions d'euros.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne