DIRECT. Procès Merah : "Je ne reconnais que la loi faite par Allah", déclare Adbelkader Merah

Abdelkader Merah à l\'ouverture de son procès devant la cour d\'assises spéciale de Paris, le 2 octobre 2017.
Abdelkader Merah à l'ouverture de son procès devant la cour d'assises spéciale de Paris, le 2 octobre 2017. (BENOIT PEYRUCQ / AFP)

Abdelkader Merah est poursuivi pour "complicité" des sept assassinats terroristes commis par son frère Mohamed Merah. 

"J'essaie de suivre, d'instaurer l'Etat musulman dans mon cœur." Abdelkader Merah comparaît devant la cour d'assises spéciale de Paris, vendredi 20 octobre. Il est interrogé sur sa foi et ses influences religieuses. Le grand frère de Mohamed Merah est jugé depuis le 2 octobre et jusqu'au 3 novembre pour "complicité" de meurtre des sept assassinats terroristes commis par son frère. Un autre homme, Fettah Malki, comparaît également. Il a reconnu avoir fourni un soutien logistique au "tueur au scooter". 

 "Pour moi, l’islam considère la démocratie comme religion". D'une voix assurée, Abdelkader Merah a dit ne reconnaître "aucune loi forgée par l’homme", seulement "la loi faite par Allah."

Les vidéos d'assassinats ne seront pas diffusées. Le président de la cour d'assises de Paris a décidé jeudi soir que les images des assassinats filmées par Mohamed Merah ne seront pas diffusées à l'audience, comme le réclamaient des parties civiles. "Les images sont atroces et leur diffusion ne me paraît pas utile à la manifestation de la vérité", a-t-il expliqué.

Deux suspects relâchés. Les deux hommes placés en garde à vue, en raison du comportement suspect de l'un d'eux aux abords du procès Merah à Paris, ont été relâchés jeudi soir, sans faire l'objet de poursuites.

"Pas un loup solitaire". L'ancien patron du renseignement français, Bernard Squarcini, s'est dédouané jeudi de toute responsabilité dans les ratés de l'enquête, précisant que Mohamed Merah n'était pas "un loup solitaire", mais qu'il "a été armé bras et tête".

10h57 : L'interrogatoire sur l'engagement religieux d'Abdelkader Merah se poursuit devant la cours d'assises spéciale de Paris. "Si j'étais antisémite, je le dirais", assure l'accusé, selon les journalistes sur place.

10h50 : Alors qu'il rencontrait ce matin les salariés de l'usine GE Hydro/Alstom de Grenoble, visés par un plan de suppressions d'emplois, Benoît Hamon a accusé l'Etat de ne "plus mettre un sou en matière d'investissements, notamment dans le domaine de la transition énergétique".

10h45 : Un homme d'une soixantaine d'années a été condamné hier à 18 mois de prison avec sursis par le tribunal de Bordeaux. Il s'était spécialisé dans la contrefaçon de bouteilles de grands crus, des Petrus notamment. A lire sur France bleu Gironde.

10h36 : Les chômeurs "ne sont pas contrôlés, mènent la belle vie, touchent trop d'argent et les fraudeurs coûtent une fortune à l'Etat". Après les déclarations polémiques du patron du Medef, Pierre Gattaz, et du porte-parole du gouvernement, Christophe Castaner, notre journaliste Anne Brigaudeau a vérifié quatre clichés sur les demandeurs d'emploi.

Une agence Pôle emploi de Gravelines (Nord), le 30 mars 2016.

(PHILIPPE HUGUEN / AFP)

10h30 : Avant le volet pénal, l'affaire du Mediator a connu une grande première sur le plan de la justice administrative. L'Etat a pour la première fois été condamné à indemniser une plaignante et devra lui verser 22 885 euros, soit 30% du montant total de la réparation. Allodocteurs.fr vous en dit plus sur ce jugement rendu le 10 octobre.

10h23 : @Alipo Les incendies qui ont ravagé le nord de la Californie depuis le 9 octobre sont en effet désormais quasiment circonscrits. Le bilan humain est lourd : il est passé à 42 morts. Au total, près de 85 000 hectares ont été brûlés dans l'Etat, surtout dans le nord viticole, depuis dix jours.

10h23 : Incendies en Californie, disparus des infos. C'est fini ?

10h18 : La secrétaire d'Etat chargée de l'Egalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa, doit recevoir sur son bureau aujourd'hui un "Manifeste contre l'impunité des crimes sexuels". Il a été réalisé par Muriel Salmona, psychiatre spécialisée en psychotraumatologie. Voici les cinq pistes qu'il contient.

10h10 : Les députés ont voté la "flat tax", après des débats tendus à l'Assemblée nationale hier. Cette mesure est présentée comme une "révolution fiscale" par le gouvernement, mais comme un "cadeau aux riches" par la gauche. Franceinfo vous en dit plus dans cet article.

10h02 : Si Stromae, qui a décidé de mettre sa carrière de chanteur entre parenthèses, vous manque, vous pouvez l'entendre chanter le refrain de la chanson La pluie, d'Orelsan. Elle fait partie du nouvel album du rappeur français, La fête est finie, qui sort aujourd'hui.

09h53 : L'audience a repris au procès, avec l'interrogatoire du principal accusé, Abdelkader Merah, le grand-frère de Mohamed Merah, sur son engagement religieux. Selon les journalistes sur place, il raconte comment il s'est intéressé à la religion musulmane.

09h51 : Barack Obama a replongé dans le bouillonnement des réunions de campagne électorale, hier soir à Richmond (Virginie). L'ancien président a dénoncé l'évolution récente de la politique américaine, mais sans mentionner son successeur, Donald Trump. Le public a repris son célèbre slogan "Yes, we can".



09h45 : Les 235 salariés de Tupperware sont sous le choc. L'entreprise a annoncé hier qu'elle allait cesser la fabrication en France de ses célèbres boîtes en plastique. Son unique usine de Joué-lès-Tours (Indre-et-Loire) devrait fermer en mars 2018, faute de rentabilité, selon la direction du groupe américain. "C'est encore une usine qui se barre ailleurs", lance un salarié. Voici le reportage de franceinfo sur place.

09h38 : Les transports urbains de nombreuses villes sont perturbés aujourd'hui, à la suite d'un appel à la grève de six syndicats, après des négociations infructueuses avec le patronat sur les salaires et les parcours professionnels.

Vous êtes à nouveau en ligne