À New York, la plus grande décharge au monde transformée en réserve naturelle

Fresh Kills Park, le nom donné à l’ancienne immense décharge qui a fermé ses portes en 2001, abrite aujourd’hui un parc naturel.

Faire du neuf avec du vieux. La décharge de 890 hectares qui recouvrait une partie de Staten Island est progressivement devenue un parc naturel, qui sera ouvert au public d’ici 20 ans.

De nouvelles espèces et un écosystème varié

La transformation en à peine 15 ans de Fresh Kills Landfill, "la décharge de Fresh Killls" devenue Fresh Kills Park, a de quoi émerveiller Cait Field, manageuse du département scientifique. "Il y a beaucoup d’animaux qui ont commencé à revenir", raconte-t-elle.

Cette transformation rapide représente une réelle opportunité pour les scientifiques de la région : "Ça nous donne une sorte de point d’origine, ce qui est rarement observable dans nos recherches écologiques".

Vous êtes à nouveau en ligne