Les commentateurs s'accordent à dire qu'un retour de Dominique Strauss-Kahn dans la vie politique est bien possible

AFP-NICHOLAS KAMM
AFP-NICHOLAS KAMM

S"il est blanchi par la justice américaine, Dominique Strauss-Kahn pourrait en toute hypothèse retourner dans la course à la présidentielle de 2012, d'après certains commentateurs.Mais les révélations sur son style de vie peuvent aussi lui mettre des bâtons dans les roues.

S"il est blanchi par la justice américaine, Dominique Strauss-Kahn pourrait en toute hypothèse retourner dans la course à la présidentielle de 2012, d'après certains commentateurs.

Mais les révélations sur son style de vie peuvent aussi lui mettre des bâtons dans les roues.

Les informations du New York Times prédisent une mise hors de cause de celui qu"il y a quelques semaines était le favori dans les sondages.

Certes, depuis vendredi, Dominique Strauss-Kahn, libéré sur parole, n'est plus assigné à résidence mais "le dossier n'est pas clos" a dit le juge. Les poursuites pour crimes sexuels ouvertes à son encontre ne sont pas abandonnées et la comaprution du 18 juillet est maintenue.

En dépit de ces étapes à venir, Jean-Daniel Lévy de l"institut Harris Interactive estime que DSK peut revenir sur la scène politique : "Aujourd"hui il y a une possibilité évidente pour Dominique Strauss-Kahn de revenir dans la course à la présidentielle", a-t-il considéré.

"On peut penser que s"il souhaitait y aller, Martine Aubry s"effacerait devant lui en cas de dynamique positive en faveur de Dominique Strauss-Kahn", analyse-t-il.

Dans le calendrier actuel de la primaire socialiste prévue en octobre, un Dominique Strauss-Kahn innocenté aurait jusqu'au 13 juillet pour poser sa candidature.

Stéphane Rozès, analyste et président de la société Cap, pense que "s'il n'est pas candidat mais qu'il se prononce pour Aubry, avec qui il a eu un accord, ça pourra avoir un impact".

Cependant, l"image que ce procès a révélé de DSK risque de lui coller à la peau. "Cette affaire a permis de diffuser une image qui n'était pas la sienne auparavant dans l'opinion publique française, qui n'était pas informée par exemple du caractère un peu libertin de sa vie personnelle", note Gérald Bronner, professeur de sociologie à l'université de Strasbourg.

"Et, que cela pèse ou non dans l'opinion, ce sera sans doute utilisé à des fins politiques", ajoute-t-il. "Certains vont dire : est-ce qu'on peut prendre le risque de placer à la tête de la France quelqu'un de relativement discrédité dans l'opinion publique internationale ?", poursuit-il.

S'il est blanchi, "il est possible que l'image de Dominique Strauss-Kahn ressorte améliorée et qu'une certaine bienveillance puisse se développer", souligne encore Gérard Bronner. "Les Français ne tiennent pas rigueur en cas de relations extra-maritales. Si c'est un viol, c'est plus compliqué", rappelle Jérôme Fouquet de l"Ifop.

A ses penchants sexuels s'ajoute son train de vie luxueux : l'appartement où il réside, le paiement de la caution d'un million de dollars, avec dépôt de garantie de cinq millions. Autant d'éléments qui feraient du retour de Strauss-Kahn une véritable épreuve.

A lire aussi

>>

>>

>>

>>