Julian Assange : lanceur d'alerte pour certains, une menace pour d'autres

FRANCEINFO

Le cas Julian Assange est en train de devenir le symbole des lanceurs d'alerte, rôle nécessaire aux yeux de certains mais souvent visé par la justice.

Le procès de Julian Assange s'est ouvert lundi 24 février à Londres (Royaume-Uni). Figure symbolique des lanceurs d'alerte, cet activiste australien a fondé en 2006 le site Wikileaks. Cela a permis de révéler de nombreuses informations confidentielles notamment sur les guerres menées par les États-Unis en Irak et en Afghanistan. Il revendique alors une nouvelle manière d'informer et se pose en alternative aux médias traditionnels.

Un temps hébergé en Équateur

Accusé de viol en Suède, il est finalement libre après l'abandon des poursuites. Julian Assange reste pendant sept ans réfugié à l'ambassade équatorienne pour fuir la justice américaine. Aujourd'hui âgé de 48 ans, il passe ses nuits dans une prison près de Londres. Son procès doit décider de son extradition ou non vers les États-Unis où il est accusé d'espionnage et de piratage informatique.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne