Dodo la Saumure ouvre une "maison de plaisir" baptisée le "DSK"

Dominique Alderweireld, dit \"Dodo la Saumure\", le 23 janvier 2013 à Lille (Nord).
Dominique Alderweireld, dit "Dodo la Saumure", le 23 janvier 2013 à Lille (Nord). ( MAXPPP)

Dominique Alderweireld est mis en examen dans l'affaire du Carlton de Lille.

Dominique Alderweireld a le sens du marketing. Celui qui est surnommé "Dodo la Saumure", et mis en examen dans l'affaire de prostitution dite du Carlton de Lille, a annoncé jeudi 24 avril l'ouverture d'une nouvelle "maison de plaisir" en Belgique, baptisée le "DSK".

L'ouverture du DSK, "Dodo Sex Klub, en flamand", aura lieu mercredi soir à Blaton, près de la frontière française, "pas loin de Valenciennes et de la sortie d'autoroute", a-t-il expliqué. "C'est un clin d'oeil et ça m'apporte de la publicité. Commercialement, c'est excellent, c'est fabuleux parce que tout le monde en parle, de DSK (Dominique Strauss-Kahn)", a-t-il souligné.

"Sept filles dont un transsexuel" au "DSK"

Le Français de 64 ans, qui a toujours nié avoir fourni des prostitués à l'ancien patron du FMI a d'ailleurs annoncé vouloir ouvrir prochainement un sixième établissement en Belgique, le "Carlton Club". Le "DSK", qui emploiera "sept filles dont un transsexuel", est "une maison de plaisir qui comptera une table dance et des chambres", a-t-il ajouté.

Ce n'est pas la première fois que "Dodo la Saumure", renvoyé en correctionnelle aux côtés de 13 autres prévenus dans le dossier du Carlton, joue de son image et de celle de l'affaire dans laquelle il est mis en examen. En février 2013, il apparaissait cigare à la bouche et dans le clip du rappeur Seth Gueko qui porte son nom.

Vous êtes à nouveau en ligne