Affaire Ulcan : sur Twitter, un maire-adjoint de Neuilly s'en prend à Pierre Haski

(Pierre Haski a été la cible de nouvelles attaques © MAXPPP)

Lundi matin, Philippe Karsenty maire-adjoint de Neuilly-sur-Seine, s'en est pris à l'un des cofondateurs de Rue 89 Pierre Haski en lançant un appel à Ulcan pour qu'il "s'occupe de lui".

Un violent échange entre Pierre Haski et Philippe Karsenty. Sur Twitter ce lundi matin le maire-adjoint de Neuilly-sur-Seine s'en est pris à l'un des cofondateurs de Rue89. Un échange de tweets ou l'élu qualifie le journaliste "d'antisémite". Philippe Karsenty lance également un appel à Ulcan – hacker qui se trouve actuellement dans le collimateur de la justice après des attaques sur plusieurs sites d'information et des menaces par téléphone : "Ulcan reviens vite t'occuper de lui", écrit l'élu.

Un échange à retrouver en entier

"J'ai mis ça à la rigolade"

Joint par France Info, Philippe Karsenty ne comprend pas la polémique. "On vit dans un monde fou ", explique-t-il. "Pierre Haski m'attaque alors je réponds ", se justifie-t-il racontant avoir été mentionné une première fois par Pierre Haski. Le journaliste expliquait alors que les attaques d'Ulcan, sur sa famille, notammment étaient les mêmes que celles utilisées par Philippe Karsenty lorsque le cofondateur de Rue89 avait défendu Charles Enderlin. 

Ce journaliste de France 2 est la cible d'attaques depuis près de 15 ans après avoir montré, dans un reportage, la mort d'un enfant palestinien tué par des balles israéliennes. Dans cette affaire, Philippe Karsenty avait été condamné pour diffamation après avoir relayé des soupçons de trucage du reportage.

"J'ai mis Ulcan reviens vite t'occuper de lui à la rigolade ", poursuit Philippe Karsenty avec "un petit smiley à côté. Je ne vois pas où est le problème ".

Une rigolade qui n'a pas forcement été au goût de la mairie de Neuilly qui, dans un communiqué, a demandé à l'élu "de supprimer sur les réseaux sociaux toute mention faite de ses fonctions d’élu de la Ville de Neuilly qui n’a pas à être mêlée à ces sujets à caractère personnel". Philippe Karsenty s'est exécuté. Désormais, sa bio mentionne qu'il est "un combattant de la vérité"…