Affaire Sophie Le Tan : les enquêteurs inspectent les ordinateurs d'une bibliothèque fréquentée par le suspect

Des fleurs ont été déposées au domicile de Jean-Marc Reiser, mis en examen pour l\'enlèvement, la séquestration et l\'assassinat de Sophie Le Tan.
Des fleurs ont été déposées au domicile de Jean-Marc Reiser, mis en examen pour l'enlèvement, la séquestration et l'assassinat de Sophie Le Tan. (FREDERICK FLORIN / AFP)

Jean-Marc Reiser s'est rendu de très nombreuses fois dans la bibliothèque universitaire de Strasbourg, depuis 2012.

Les policiers ont mené jeudi des vérifications sur plusieurs ordinateurs d'une bibliothèque universitaire de Strasbourg, que Jean-Marc Reiser fréquentait "assidûment" depuis 2012, a appris franceinfo de sources concordantes, vendredi 21 septembre.

L'homme mis en examen dans la disparition de Sophie Le Tan, une étudiante strasbourgeoise âgée de 20 ans, "passait ses journées" dans la bibliothèque de la Maison interuniversitaire des sciences de l'Homme - Alsace (MISHA). Jean-Marc Reiser, qui s'était inscrit récemment à Strasbourg en licence d'histoire de l'art, est par ailleurs diplômé d'un master d'archéologie byzantine dans cette même université, a appris franceinfo auprès du doyen de la faculté.

Selon cette même source, l'homme aurait précédemment été "refusé" dans deux autres formations de niveau master, parce que les professeurs "ne le sentaient pas". Jean-Marc Reiser, déjà condamné pour viol dans le passé, est mis en examen pour l’enlèvement, la séquestration et l’assassinat de Sophie Le Tan, une étudiante de 20 ans, disparue depuis le 7 septembre.

Vous êtes à nouveau en ligne