Affaire Le Tan : Jean-Marc Reiser, le principal suspect, demande sa remise en liberté

Des photos de l\'étudiante Sophie Le Tan, le 20 septembre 2018.
Des photos de l'étudiante Sophie Le Tan, le 20 septembre 2018. (FREDERICK FLORIN / AFP)

Jean-Marc Reiser, 58 ans, déjà condamné en 2001 pour la séquestration et le viol d'une auto-stoppeuse allemande, a été mis en examen pour assassinat, enlèvement et séquestration après la disparition en septembre 2018 de Sophie Le Tan.

Jean-Marc Reiser, le principal suspect dans l'affaire de la disparition de l'étudiante Sophie Le Tan, en septembre, près de Strasbourg, demande sa remise en liberté, rapporte France Bleu Alsace lundi 25 février. Cette demande sera examinée jeudi à 10h30 par la cour d'appel de Colmar, précise, sur sa page Facebook, le groupe "Mobilisation pour retrouver Sophie Le Tan."

L'étudiante de 20 ans a disparu le 7 septembre 2018, alors qu'elle allait visiter un logement à Schiltigheim, dans la banlieue de Strasbourg. Jean-Marc Reiser, 58 ans, déjà condamné en 2001 pour la séquestration et le viol d'une auto-stoppeuse allemande, a été mis en examen dans cette affaire pour assassinat, enlèvement et séquestration. Des traces ADN et du sang de la jeune femme ont été retrouvés dans son appartement.

Le principal suspect a assuré, dans un premier temps, ne jamais avoir vu Sophie Le Tan, avant de revenir sur ses déclarations et affirmé que l'étudiante s'était blessée à la main et qu'il lui avait proposé de se soigner avant qu'elle reparte.

Vous êtes à nouveau en ligne