Affaire Estelle Mouzin : Michel Fourniret passe aux aveux

FRANCEINFO

Après plusieurs jours d'interrogatoire, Michel Fourniret a reconnu samedi 7 mars être responsable de la disparition d'Estelle Mouzin, disparue le 9 janvier 2003 à Guermantes (Seine-et-Marne).

Michel Fourniret a fini par craquer. Samedi 7 mars, le tueur en série a fini par se confier auprès d'un juge après trois jours d'interrogatoire concernant l'affaire Estelle Mouzin. Alors qu'il brouillait les pistes jusqu'ici, il a finalement avoué être responsable de la disparition de la fillette le 9 janvier 2003 à Guermantes en Seine-et-Marne.

Un alibi remis en cause par son ancienne compagne

Dans un premier temps, Michel Fourniret se réfugiait derrière un alibi alors solide : il aurait passé un coup de fil à son fils depuis son domicile de l'époque à Sart-Custinne (Belgique) le soir de la disparition, assurant alors qu'il ne pouvait pas être à Guermantes. Une version réfutée en novembre dernier par Monique Olivier, son ex-compagne, qui a révélé être l'auteur de cet appel. Après avoir entretenu le flou sur ses agissements en invoquant une mémoire devenue défaillante, l'homme déjà condamné à la réclusion à perpétuité est finalement passé aux aveux samedi 7 mars, même s'il reste encore à définir à quel point il s'est livré devant la justice.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne