Affaire Estelle Mouzin : les aveux de Monique Olivier

France 3

Double coup de théâtre 17 ans après la disparition d'Estelle Mouzin. Un ADN a été découvert et Monique Olivier, l'ex-femme de Michel Fourniret, a apporté des précisions terrifiantes à la juge. Elle a été mise en examen pour complicité.

Peu avant midi, vendredi 21 août, après quatre jours d'audition avec la juge d'instruction, Monique Olivier a décidé d'avouer. Elle affirme que Michel Fourniret a bien enlevé Estelle Mouzin il y a 17 ans. Dans les Ardennes, il a violé et étranglé la jeune fille selon les dires de son ex-femme. Des aveux accablants confortés par de récentes expertises ADN.

Des traces d'ADN trouvées

"De l'ADN d'Estelle Mouzin a été retrouvé sur un matelas qui a été saisi peu de temps après l'arrestation de Michel Fourniret. Ce qui signifie qu'Estelle Mouzin a été sur ce matelas-là. On a la confirmation sure et certaine de l'implication de Michel Fourniret", affirme Maitre Richard Delgenes, l'avocat de Monique Olivier. Ces traces d'ADN ont été relevés au domicile de la sœur de Michel Fourniret, fouillé en juin dernier. Le cadavre d'Estelle Mouzin, âgée de 9 ans au moment de sa disparition, est toujours introuvable.



Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne