Mort du juge Lambert, symbole des errements de la justice dans l'affaire Grégory

France 3

Le juge Lambert a été retrouvé mort à son domicile du Mans (Sarthe) hier, mardi 11 juillet au soir. Il a été le premier juge d'instruction de l'affaire Grégory, dès 1984. Démis de ce dossier, il était devenu un bouc émissaire dans cette affaire hors normes.

Le corps de Jean-Michel Lambert a été retrouvé hier soir, mardi 11 juillet, à son domicile du Mans (Sarthe). L'ex-magistrat n'a laissé aucune lettre d'explication, mais tout semble accréditer la thèse d'un suicide. Selon ses voisins, il avait été très atteint par les derniers rebondissements dans l'affaire Grégory.  

Symbole des errements de la justice

Depuis plus de trente ans, le nom et le visage du juge Lambert était associé au mystère du crime de la Vologne. Dès le début de l'affaire, c'est lui qui avait fait arrêter Bernard Laroche avant de le libérer. Puis Bernard Laroche avait été tué par le père de Grégory. Il y a trois ans, l'ex-juge Lambert avait évoqué ce dramatique épisode, affirmant qu'il avait "sa conscience" pour lui dans cette affaire. Pris dans la tempête médiatique d'une affaire criminelle hors normes, l'ex-magistrat était devenu au fil des années le symbole des errements de la justice. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne