Affaire Grégory : des appels anonymes malveillants aux époux Jacob réveillent le souvenir du "corbeau"

La maison des époux Jacob, à Aumontzey (Vosges), le 14 juin 2017.
La maison des époux Jacob, à Aumontzey (Vosges), le 14 juin 2017. (PATRICK HERTZOG / AFP)

Marcel et Jacqueline Jacob, grand-oncle et grande-tante de Grégory Villemin, ont reçu des appels menaçants cet été. Leur avocat demande une protection policière.

Un nouveau "corbeau" dans la Vologne ? Un homme a été entendu vendredi 30 août pour "des appels téléphoniques malveillants" reçus domicile du grand-oncle et de la grande-tante de Grégory Villemin, Marcel et Jacqueline Jacob, à Granges-sur-Vologne (Vosges), selon le parquet d'Epinal. Les époux Jacob, un temps mis en examen dans l'enquête sur l'assassinat du petit Grégory, "ont reçu deux appels anonymes le 11 et le 15 août et des messages laissés anonymement sur leur répondeur", a précisé Nicolas Heitz, procureur de la République, confirmant une information de L'Est républicain et Vosges Matin.

Une enquête a été ouverte et "l'exploitation technique qui a été immédiatement réalisée par la gendarmerie" a permis d'identifier un homme, qui ne réside pas dans les Vosges, a ajouté Nicolas Heitz. "L'enquête est en cours pour connaître le sens exact de ses déclarations et quelles étaient ses intentions", a ajouté le procureur. Dans un enregistrement publié sur le site internet de Vosges Matin, on entend une voix dire : "Marcel Jacob, c'est toi qui renseignais le corbeau, ton frère René Jacob, avec tes jumelles, qui surveillais tout ce qu'il se passait chez ta soeur Monique Jacob et Albert Villemin [les grands-parents de Grégory] ? C'est toi qui renseignais le corbeau ? On passera te voir. Salut."

Les époux Jacob, septuagénaires, "ont été touchés par ces appels, d'un type qui leur parle de l'affaire. La voix, rauque, grave, vieille, ressemble au corbeau" qui avait harcelé par téléphone pendant plusieurs années des membres de la famille Villemin, a déclaré à l'AFP le conseil de Marcel Jacob, Stéphane Giuranna. L'avocat a déposé mercredi une plainte au nom du couple pour "appels téléphoniques malveillants" et "menaces", et a demandé une protection policière des époux.

Vous êtes à nouveau en ligne