Affaire Grégory : "Bernard Laroche est l'auteur de l'enlèvement", affirme un rapport de gendarmerie

Bernard Laroche, inculpé du meurtre de son neveu Grégory Villemin, le 16 octobre 1984.
Bernard Laroche, inculpé du meurtre de son neveu Grégory Villemin, le 16 octobre 1984. (JEAN-CLAUDE DELMAS / AFP)

D'après un rapport de gendarmerie daté du 10 mai que s'est procuré "Le JDD", le premier suspect de l'affaire a bien enlevé le petit garçon. Mais l'assassinat qui a suivi a, lui, été commis par une seconde équipe. 

"Nous pouvons affirmer que Bernard Laroche est l'auteur de l'enlèvement de Grégory." L'affirmation est claire et nette. C'est l'une des conclusions d'un rapport de 48 pages daté du 10 mai réalisé par les experts du département sciences de l'analyse criminelle de la gendarmerie et que Le Journal du dimanche s'est procuré. C'est donc bien, selon eux, le premier suspect de l'affaire, accompagné de sa belle-sœur Murielle Bolle, qui est à l'origine de l'enlèvement du petit Grégory, retrouvé mort le 16 octobre 1984, pieds et poings liés dans la Vologne. Bernard Laroche a été tué par le père de Grégory, en mars 1985.

Le rapport de gendarmerie apporte néanmoins une précision de taille : "l'assassinat qui suivit fut l'œuvre d'une deuxième équipe", rapporte l'hebdomadaire. Le nouveau scénario est celui "d'un meurtre en famille", comme l'a confié au JDD Thierry Moser, l'avocat des parents de Grégory. Un crime en deux actes, d'après le magazine. 

"Les maillons d'un plan plus global"

Premier acte, donc : l'enlèvement de Grégory par Bernard Laroche et Murielle Bolle. Pour affirmer cela, les gendarmes se fondent sur de nouveaux éléments. "Par exemple, celui de l'amant d'une fermière, qui a certifié avoir vu Laroche 'et une rouquine' (Murielle Bolle) s'approcher de chez les Villemin l'après-midi du crime", écrit le JDD.

Mais les deux comparses ne seraient pas les meurtriers de l'enfant. "Plusieurs élements tendent à faire douter de la culpabilité du duo formé par Bernard Laroche et Murielle Bolle concernant l'assassinat", affirment les gendarmes, qui estiment que "Bernard Laroche et Murielle Bolle n'ont été que les maillons d'un plan plus global", envisageant même une "manipulation de Laroche"

Qui aurait donc tué le petit Grégory ? "Dans l'environnement de la famille Villemin, les seules personnes à nourrir une haine inconsidérée contre cette famille sont issues de la famille Jacob", soutiennent les gendarmes. 

Au vu des éléments en notre possession, le couple Marcel et Jacqueline Jacob mérite un intérêt particulierRapport de gendarmerieLe JDD

Le grand-oncle et la grand-tante de Grégory, Marcel et Jacqueline Jacob, ont été mis en examen, le 16 juin dernier, pour enlèvement et séquestration suivis de mort, puis écroués.